Maison bioclimatique passive à Romillé

Maison passive Romillé-3d

17 juillet 2011 | Publié dans Actualités | Par

Le programme de cette maison passive est celui d’une habitation uni-familiale de 5 pièces, de conception bioclimatique, et de performance énergétique inférieure à 15 kWh/m²/an en énergie utile pour le besoin en chaleur (certification PassivHaus).

 

Passive_Romille_01

Façade sud sur le jardin.

Le terrain se situe dans un éco-lotissement à Romillé, Ille-et-Vilaine. L’étroitesse des parcelles favorise la construction en limites séparatives.

Les maisons voisines, non encores construites sont représentées, dans leur volumes maximum autorisés par des cubes gris, pour une simulation graphique de l’ensoleillement, dans le cas le plus défavorable.

La parcelle est orientée nord-sud et desservie au nord par une rue du lotissement.

 

Les matériaux de la construction :

 

Passive_Romille_02

Façade nord sur la rue.

Les matériaux utilisés en façade sont :

  • l’enduit pour l’étage de la façade nord et le rez-de-chaussée de la façade sud,
  • le bois en bardage naturel sur les volumes annexes au rez-de-chaussée au nord, et à l’étage de la façade sud (douglas jointif ou à claire-voie suivant localisation).

La maçonnerie de l’habitation est réalisée en brique de terre cuite pour les parties non chauffées, et en béton de chaux cellulaire isolé par l’extérieur pour la partie habitation. La maçonnerie de blocs à isolation répartie, doublée d’une isolation par l’extérieur plutôt qu’une ossature bois, nous permet d’obtenir une grande inertie thermique sur l’ensemble de la psurface intérieur des murs en plus d’une forte isolation. Les 2 systèmes, ossature bois et maçonnerie isolée par l’extérieur, sont intéressants, le choix peut donc être fait en fonction des contraintes locales et du goût des futurs habitants. Les calculs réalisés par un bureau d’étude permettent d’affiner les épaisseurs et la répartition. Les entreprises de maçonnerie peuvent être rassurées, l’habitat passif ne se passera pas de leurs compétences !

La toiture terrasse est réalisée en membrane d’étanchéité.

Les menuiseries sont en bois capoté aluminium.

 

Passive_Romille_03

 

L’étude thermique thermique :

Le rapport d’étude en phase d’avant-projet réalisée par le bureau d’étude Graine d’habitat prévoit un besoin de chauffage annuel de 12 kWh/m²/an.

 

Schéma bioclimatique

Articles en lien :

Suite →

La “Maison sous les Chênes” sort de terre

LesChenes_projet_00

16 juillet 2011 | Publié dans Actualités | Par

Je vous avais présenté quelques images d’un projet de maison sur un terrain enclos de grands arbres à Paimpont au coeur de la forêt de Brocéliande…

LesChenes_projet_00 LesChenes_projet_01 LesChenes_projet_02

Les grands arbres présents sur le terrain ayant déterminé une grande part de l’architecture de ce projet, nous l’avions appelé la “Maison sous les arbres” et c’est un plaisir aujourd’hui de savoir que ses futurs propriétaires l’ont nommée de leur côté la “Maison sous les chênes”.

 

C’est une maison basse consommation d’énergie (BBC) : les premiers résultats de l’étude thermique en phase Avant-Projet donnent 50,8 kWh/m².an.

Le niveau BBC est atteint avec :

  • une isolation renforcée
  • une bonne inertie thermique
  • des apports solaires optimisés (conception bioclimatique)
  • le chauffage par un poêle
  • eau chaude solaire

Voici les premières photos de la réalisation en cours :

 

LesChenes_01

La tarière en pleine action pour le creusage des puits.

 

LesChenes_02

Un puits de fondation.

 

LesChenes_03

Les longrines préparées.

 

LesChenes_04

Les longrines en place. Détail d’une liaison d’angle.

LesChenes_05

Après la mise en place de 16 cm d’isolant dans l’épaisseur des longrines, mise en place des réseaux. La dalle portée va pouvoir être coulée.

 

LesChenes_06

Les arrivées dans la gaine technique. Un calfeutrement de l’isolation remarquable. Les gaines sont bouchées.

 

LesChenes_07

60 mm d’isolation DEVANT les longrines …. et SOUS les longrines. Les ponts thermiques sont minimisés.
Décaissé devant les portes fenêtres pour encastrer les seuils.

LesChenes_08

“La maison sous les chênes” prend sa place.

 

LesChenes_09

La dalle est coulée.

 

LesChenes_10

Planimérie de la dalle vérifiée sous une averse bretonne.

 

articles en lien :

Suite →

Une démarche globale « verte »

MT_2010

8 avril 2011 | Publié dans Actualités | Par

Marie-Emmanuelle Grignon a rédigé un article bien sympathique sur notre architecture “verte” pour Bretagne durable :

MT_2010 Maison_bois_Treffendel_01

Construire des bâtiments et habitations en tenant compte des caractéristiques climatiques, en privilégiant l’apport du solaire et en respectant l’environnement, voilà le mot d’ordre de Michèle Turbin, architecte bretonne basée à Treffendel (35).

Installée à son compte depuis 1999, elle est spécialisée dans la construction « bioclimatique ». Au fil des chantiers, elle a pu préciser sa démarche architecturale, qu’elle qualifie d’ «architecture verte » et qui va aujourd’hui au delà de la simple recherche de performance énergétique.

 

Un engagement en faveur de l’environnement de tous les instants, aussi bien dans sa vie professionnelle que personnelle.”

Lire l’article …

Suite →

La maison dans les arbres

la-maison-dans-les-arbres

8 avril 2011 | Publié dans Actualités | Par

Quelques images d’un projet de maison sur un terrain enclos de grands arbres à Paimpont au coeur de la forêt de Brocéliande…

la-maison-dans-les-arbres

simulation d’ensoleillement : fin de printemps

 

Bioclimatique : la maison sera à l’ombre l’été et bien éclairée en hiver car, à l’exception d’un pin, les arbres sont à feuilles caduques : bouleaux, charmes et chênes.

{jcomments on}

 

 

Le terrain vu vers le sud-est

 

Le terrain : vue vers le sud-est.

Façade sud-ouest en été à 15h00

Façade sud-ouest en été à 15h00

 

Façade sud-ouest en hiver à 14h00

Façade sud-ouest en hiver à 14h00

 

L'entrée avec son préau et le garage à vélos

L’entrée avec son préau et le garage à vélos et tondeuse.

 

Des matériaux naturels et des couleurs sobres

Des matériaux naturels et des couleurs sobres : bardage lasuré sombre (ou si possible peint au noir de falun) et bardage naturel pour le préau/garage.

 

Des matériaux naturels et des couleurs sobres 2

 

Un intérieur très ouvert

 

Un intérieur très ouvert : les pièces en enfilade le long d’une façade-placard sont ouvertes au sud-ouest sur le terrain et gardent une vue sur le ciel au nord-est à travers le feuillage des charmes et des chênes.

Un poêle à bois décoratif, appartenant déjà aux propriétaires, par sa position centrale, chauffera toute la maison, très isolée (BBC).

Cabanes dans les arbres

Cabanes dans les arbres ? Dormir, lire, rêver… les deux petites chambres en mezzanine sont au-dessus des salles d’eau et buanderie.

 

la cuisine-laboratoire

Depuis la cuisine-laboratoire, une vue au sud-est sur le jardin à travers le bureau et l’atelier.

Suite →

Présentations

Michèle TURBIN - photo

9 octobre 2010 | Publié dans Présentation | Par

Atelier d’architecture verte :

Michèle TURBIN - photoMichèle Turbin, architecte DESA

Dès mon entrée à l’Ecole Spéciale d’Architecture à Paris, j’ai suivi l’enseignement de Marc Vaye sur l’architecture solaire et bioclimatique. Son atelier participait en 1979 au séminaire interchercheurs sur le solaire à Collioure.

Avec un diplôme d’Architecte obtenu en 1983 à 22 ans, j’ai pu exercer ma profession de diverses manières, salariée, indépendante, en « free-lance » pour des confrères et avec Jérôme Turbin jusqu’en 1991. J’ai eu la chance de travailler sur les projets les plus variés allant de la maison individuelle au ministère des finances, en passant par une étude de centre de thalassothérapie, une salle de spectacle, de nombreux immeubles d’habitation, un salon de coiffure …

Une pause pour me consacrer à l’éducation de nos deux enfants, se termine en 1997 avec un passage à l’Université de Rennes 2,afin d’obtenir une licence d’Histoire de l’Art et Archéologie, options préhistoire, archéologie médiévale, architecture bretonne. Mes études d’histoire de l’art, non limitées géographiquement ni historiquement, se sont malgré tout portées en priorité sur la Bretagne, d’où je viens et où je vis, afin de mieux ressentir la genèse de ses formes particulières.

Installée à nouveau en libérale depuis 1999, mon expérience de maître d’œuvre s’est enrichie, ce qui me permet de proposer une conception de l’architecture qui passe par une écoute appronfondie des désirs des utilisateurs des lieux construits et une recherche en commun d’un meilleur équilibre vital par le respect des personnes, de l’environnement, de la vie.

Jérôme Turbin Jérôme Turbin, collaborateur

• Collaborateur de Michèle Turbin depuis sept 2007
• Expert construction MAAF et MMA de 2002 à 2007
• Architecte chef d’agence LeTrionnaire-Tassot (Rennes) de 1992 à 2002
• Architecte libéral jusqu’en 1992
• Instruction de permis de construire pour le service des Monuments Historiques à la Reunion (84-85)
• Diplôme architecte D.E.S.A. en 1983

Architecture

Notre atelier propose une “architecture verte”, à la fois bioclimatique, écologique et saine.

Bioclimatique

Nous utilisons de façon rationnelle les ressources énergétiques en faisant une bonne place aux énergies renouvelables. L’accent est mis sur le solaire passif. L’habitat crée son propre climat intérieur, frais en été il devient tout entier un capteur solaire en hiver, grâce à une isolation renforcée, une grande inertie thermique et des protections solaires estivales, claustras, pergolas et végétalisation.

Ecologique

Nous choisissons des matériaux écologiques et durables, depuis leur production jusqu’à leur mise en œuvre et leur entretien tout au long de la vie de l’habitat, considéré lui-même dans son environnement. L’habitat écologique améliore la qualité de vie et encourage à une sobriété heureuse, selon l’idée de Pierre Rabhi.

Saine

Il s’agit de réaliser un habitat sain dont les parois, considérées comme la troisième peau de l’habitant, régulent l’hygrométrie de l’air ambiant. Un habitat excluant les matériaux toxiques tant à la fabrication qu’à la pose, comme à l’utilisation et au recyclage. Nous donnons aussi une grande importance au choix d’une bonne ventilation, complément indispensable d’une forte isolation.

Suite →